Hip Hop 4 Real B-Boys

Le forum change d'adresse : www.hiphop4real.com à bientot !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 R.E.Q - La Peste

Aller en bas 
AuteurMessage
MixCut LC
MC Du Dimanche
MC Du Dimanche


Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 30/11/2005

MessageSujet: R.E.Q - La Peste   Sam 28 Jan à 16:55

Fatigué, trop de maux, en un mot épuisé,
au fond de mon cerveau démon, je vais puiser,
la rage orageuse d'odieuses pensées et puis é-
taler sur la page, l'hargneuse et affreuse plume
va écrire, des cris et décrire ma vie, ne plus me
laisser reflechir, elle m'empèche pas de fléchir,
car sans pêche, poser la prose comme ça déchire
ça empeste le mal de vivre, et le mal m'ennivre,
la peste de ce monde est immonde et innonde
les assemblées, d'emblèe attaque sans trembler, onde
de choc, c'est tout ces mecs qui baisse leur froc,
laisses moi tousser, check mon discours now
la peste, c'est les politiques chauds en TV show
qui restent statiques quand ils ont le pouvoir
les statistiques évoluent, pas de quoi s'emouvoir
car c'est ce qu'ils te font croire, c'est révolu
le temps de l'insouciance, j'suis plus un gosse,
tant de croissance de l'esprit, plus de sauce
à deux balles déballées par des beaux parleurs
j'écouterai, car leur intérêt c'est un leurre
c'est ni toi ou moi, c'est juste nos pauvres voix
pauvres voix - pouvoir, ça s'ajuste tu vois,
et je sais bien que chômeur smicard est mon avenir
c'est rien, ni beurre ni epinards, le pire à venir,
c'est bien ? Toi tu t'en fout hein, soit honnête
toi tu t'enfournes de petits fours, la chansonnette
tu pousses, et moi j'ai pas de chance c'est bête,
entouré de tours et de fous je perd la tête.
J'ai des envies morbides, t'es en vie mors kid
les politiques avant qu'ils ne te liquident,
à cent on rapplique, à feu à sang on met les flics,
sang sur les représentants, censure des représentants
de l'Etat, car téta-nisé par les textes, ils stressent,
pourtant dans leurs latex, ils kiffent écarter les fesses,
pédales, si on engraine c'est qu'on a la dalle,
on a pas deux balles en poche mais dans un glock,
on veut se faire la malle, c'est auch et glauque
pour nous dans la vie, alors réfléchissez, à votre avis
pourquoi on vous teste, pourquoi on vous deteste ?
Parce que par cupidité et stupidité, vous nous laissez
tomber, mais nous torse bombé on s'efforce de resister,
j'vais pas vous plaindre mais vous avez à craindre
qu'on soit la dernière genèration de jeunes sacrifiés,
ma prière va à la révolution de nos jeunes cadets,
le mouvement va aller grandissant, en brandissant
l'étendard de votre France je m'élance et en harmonie
avec les démunis je crie "Liberté, Egalité, Fraternité",
c'est ce qu'on réclame, déclame, depuis que la flamme
dans notre coeur est née, mais nos ainés sont en larmes
vu que depuis des décénies rien n'a changé, manger
taffer, est toujours un privilège pour nous, et l'danger
à braver un des seuls moyens d'esperer s'en tirer,
mais sans tirer c'est mort et la fauche t'attend
au tournant tu l'entend elle approche, latent
problème, et blème on sème la haine sur ces chiennes
de meufs, car petit on rêver d'une petite sirène,
et on s'tape ces bitches de keufs et leurs sirènes,
message aux politiciens, malpolis petits chiens
soyez sages et ecoutez bien, ça vous coûte rien:
triste sort, pour nous tous, alors sortez nous tous
de cette merde, démerdez vous une fois pour toute,
coûte que coûte, sinon j'vous promet qu'on vous shoote.

Fatigué, trop de maux, en un mot épuisé,
au fond de mon cerveau démon, je vais puiser,
la rage orageuse d'odieuses pensées et puis é-
taler sur la page, l'hargneuse et affreuse plume
va écrire, des cris et décrire ma vie, ne plus me
laisser reflechir, elle m'empèche pas de fléchir,
car sans pêche, poser la prose comme ça déchire
ça empeste le mal de vivre, et le mal m'ennivre,
la peste de ce monde est immonde et innonde
les entreprises, tu sent leur emprise, ça frise
la dictature, furent et sont mis en pature
les petits gens, l'argent les rend dépendant
et Petit Jean s'il a vécu n'a pas connu Robin
des bois, crois moi, on est moins que rien
pour eux, et on vole les pauvres pour aux riches
donner, s'envolent les contes de fées en friche
comme les forêts l'été brûlé par des pyros assoifés
de sensation, car sans passion, ni destination
on est en peine que faire, on gère à peine nos affaires
vu que nos têtes faut être honnête, sont en miettes,
quoi qu'on fasse, c'est la même crasse, et on schlasse
nos problèmes en fumant, buvant jusqu'à être blème,
s'evanouir pour finir, c'est l'avenir de la jeunesse,
on rêve foule en liesse, full aux as, tas de liasses
mais regarde, les stars sans garde-fou sont fous
prennent pas garde, et penses plus qu'aux sous,
et nous plus qu'aux soucis, on en oublie tout,
nos amis, nos familles , nos amantes, âmes en detresses,
te-shi, broutilles, alarmantes la façon dont nos fesses
veulent plus s'bouger, pour trouver un taff mal payé
c'est normal en effet, faudrai nous remotiver à balayé
notre manque de confiance, en manque de reconnaissance
du patronnat, un vail-tra et une planque c'est l'essence
pour moi, d'une nouvelle vie, un toit c'est la belle vie,
surtout s'il est à toi, sur tout je ferai une croix
si j'pouvais obtenir ça, j'attend une offre, un contrat,
et j'voudrai y croire mais j'y arrive pas, sous mon drap
je m'allonge et songe, à ta proposition, faire la plonge,
j'prend position, j'suis pas n'importe qui, j'ai étudié
et j'vaut mieux que ça, au lieu d'me prendre pour un rat
relit mon CV, j'suis pas de l'élite ni une L.o.l.i.t.a
j'passe pas sous le bureau d'un blaireau, la lèche connait pas
mais j'suis pas un fainiant, si le taff est pas chiant,
retiens bien chien, que rien n'est impossible, et un jeune
avec lui déjeune, donne lui confiance, et la cible,
les objectifs il les atteindra, car presque invincible
on a déja tout vécu, tout vu et même déçu on est pas déchu
mais passé au dessus du passé, on veut s'dépasser,
volonté d'évoluer, vol, honte et dévaluation de nous même
on veut zapper, comme la console et la télé qui sèment
la dépendance dans nos neurones, nos corps les aiment
comme notre cerveau reclame l'herbe pour le repos
des rivaux pour notre égo, et pour la fin un petit saut,
comprend nous, on veut taffer, plus s'faire baffer
par la fatalité, se sentir rejeté à cause de nos identités,
et se réfugier derrière nos baffles et écrire sur papier
notre rage orageuse d'odieuse pensées et puis é-
taler sur la page, j'passe mon temps à ecrire, sans rire,
à mixer, à scratcher, mais ça me nourrit pas, souris pas!
sérieux, derrière mes platines je chasse la routine
rêve d'une blonde platine et d'un bon taff, put in
tha shit, I wanna work and walk to tha respect,
fuck tha shit, you gotta stop, j'veut qu'on me respecte,
message aux patrons cons qu'aime qu'on lèche leurs fions:
triste sort, pour nous tous, alors sortez nous tous
de cette merde, démerdez vous une fois pour toute,
coûte que coûte, sinon j'vous promet qu'on vous shoote.

Fatigué, trop de maux, en un mot épuisé,
au fond de mon cerveau démon, je vais puiser,
la rage orageuse d'odieuses pensées et puis é-
taler sur la page, l'hargneuse et affreuse plume
va écrire, des cris et décrire ma vie, ne plus me
laisser reflechir, elle m'empèche pas de fléchir,
car sans pêche, poser la prose comme ça déchire
ça empeste le mal de vivre, et le mal m'ennivre,
la peste de ce monde est immonde et innonde
les assemblées et les entreprises, tremblez
si vous vous sentez concerné car l'emprise
de mes mots sur les momes c'est c'que je mise
discours revolutionnaire, face aux crises
j'vais pas me taire, tu connais ma devise
"Révélations à l'esprit à la révolution"
ma pensée t'innonde, vibrations dans les ondes
appel à l'action pour que ce monde immonde
s'effondre, et qu'amour et paix y répondent,
qu'amour et paix y répondent,
qu'amour et paix y répondent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
R.E.Q - La Peste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peste Noire + Nuit Noire le 23/06/07 à Lyon
» La Peste Negra (Batcave - Espagne)
» Voix de Pierre GUILLERMO sur Denis La Petite Peste (1959-1963)
» Peste Noire
» Interview de Famine (Peste Noire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hip Hop 4 Real B-Boys :: New Forum http://www.hiphop4real.com/forum :: Battles & textes-
Sauter vers: